By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. Find out more by following this link. accept
14/04
L’industrie du parfum salue l’approbation de la directive sur la protection du savoir-faire
RSS
L’industrie du parfum salue l’approbation de la directive sur la protection du savoir-faire    

L’Association des fabricants de parfums et de matières premières de parfumerie (IFRA) salue, ce jour, l’approbation par le Parlement Européen du compromis sur la Directive portant sur la défense du savoir-faire et des informations confidentielles, conclue en décembre dernier avec le Conseil.

L’élaboration d’un nouveau parfum, que ce soit pour une marque de luxe, un shampooing ou une lessive, peut requérir plusieurs mois, voire parfois plusieurs années ainsi que plusieurs centaines d’essais. Toute cette industrie, composée d’une myriade de maisons de parfumerie de toutes tailles, s’appuie sur la confidentialité pour protéger le savoir-faire investit dans la collecte ou l’extraction des matières premières, leur sélection et leur transformation en composés parfumants. Ce savoir-faire, ligne de vie de notre industrie, est particulièrement vulnérable à  l’utilisation et la divulgation d’informations acquises même de manière licite
 
“Ce qui est primordial pour notre secteur” commente Pierre Sivac, Président de l’IFRA, “c’est la disposition de la Directive, précisée par le Parlement lors du processus législatif, portant sur l’utilisation illégale d’information confidentielle, même si celles-ci ont été acquises de manière licite. Notre industrie est particulièrement vulnérable à l’utilisation malveillante, voire frauduleuse, d’information obtenue en toute légitimité par le processus usuel d’ingénierie inversée. Ce comportement pourrait inclure par exemple le lancement sur le marché de copies serviles ou le soutien que pourrait fournir un client à une maison de parfums concurrente pour  développer une composition identique mais sensiblement moins chère car elle n’aura pas eu à supporter les frais de mise au point, » a-t-il expliqué.

Cette Directive va donner aux maisons de parfums, quel que soit leur taille, les moyens de protéger leurs investissements importants en savoir-faire, d’engendrer l’innovation dans un secteur porteur mais soumis à une concurrence effrénée et permettre à l’Europe de conforter son leadership dans ce domaine de pointe.


End.